La voie verte Sarlat-Groléjac-Cazoulès (ancien de chemin de fer).



Avec 29 km, c 'est la plus longue de nos voies vertes avec son tunnel éclairé de 400 m.
Depuis Sarlat, haut lieu du tourisme en Périgord noir, remontez la Vallée de la Dordogne jusqu'à Groléjac ou Cazoulès aux portes du Quercy.
voir une vidéo sur la voie verte de Sarlat.
Ne pas oublier le pique nique pour partager un moment bucolique en famille.
 Distance:

- Sarlat > Groléjac / Pont : 9,2 kms
- Sarlat > Groléjac / Plan d’eau : 12 kms
- Sarlat > Carsac : 4,3 kms
- Sarlat > Aillac : 8,4 kms
- Sarlat > Cazoulès : 29 kms

Plus d'infos : 
Tél. 05 53 31 45 45 (Office du Tourisme de Sarlat)

Parcours cyclable de la Vallée du Céou



- Castelnaud > L’Abbaye : 25km

Depuis Castelnaud sur la vallée de la Dordogne, cap au sud à travers l'étroite vallée du Céou.
Ce parcours balisé de 25 kms de long alterne chemins et petites routes peu fréquentées jusqu'à "l'Abbaye Nouvelle" dans le Lot.
Petite rivière aux eaux fraîches et limpides le Céou incite à la flânerie et à la baignade.
Ne pas oublier le pique nique pour partager un moment bucolique en famille.

Plus d'infos : 
Tél. 05 53 31 71 00 (Office du Tourisme de Domme)
Tél. 05 53 29 88 84 (Office du Tourisme de Daglan)
Voie verte Sarlat-Cazoulès-Groléjac
La piste cyclable au départ de Sarlat
Après leur abandon par la SNCF, les anciennes voies ferrées Sarlat-Souillac et Sarlat-Gourdon ont été partiellement réaménagées en voies vertes par un Syndicat mixte: jusqu'à Peyrillac-et-Millac en direction de Souillac et jusqu'à Groléjac en direction de Gourdon. Entièrement bitumée et sécurisée, cette voie verte est donc spécialement adaptée aux promenades en couple ou en famille, d'autant plus que l'accès aux engins motorisés y est strictement interdit.

La voie verte au départ de Sarlat

De Sarlat à Carsac-Aillac
Dans ce sens, c'est l'idéal même pour les réfractaires du coup de pédale. En effet, la pente est franchement descendante jusqu'à Carsac. Le paysage est superbe, forêt dense, tranchées dans la roche, petits ponts en pierre dessus et dessous, bref que du plaisir. Après avoir surplombé le village de Carsac, on passe naturellement devant sa gare, mais sans être obligé de s'y arrêter. Peu de temps après, on arrive à un embranchement : vers la gauche direction Aillac et tout droit direction Groléjac. A ce stade, vous aurez déja parcouru 5 kilomètres.

De Carsac vers Souillac
La voie passe sous la D704, puis replonge dans les bois, surplombant un élevage d'oies, puis belle descente vers le village d'Aillac que l'on surplombe (très jolie vue d'Aillac à travers un parapet en fer forgé), puis promenade à travers la campagne jusqu'à Peyrillac-et-Millac. Ensuite on accède au village de Cazoulès ( à 3kms de Souillac) par un chemin rural. 
De Carsac vers Gourdon
En continuant tout droit, quelques centaines de mètres plus loin, on sort de la forêt pour une vision vraiment peu commune: un viaduc en pierres rien que pour soi avec une vue magnifique, et imprenable, sur la Dordogne. Ensuite on replonge dans un bout de forêt avant d'arriver au village de Groléjac.
La piste s'arrête là mais un itinéraire sur petites routes de campagne vous amène jusqu'à Gourdon (Quercy) en transitant, bien sûr, par le plan d'eau du Roc Percé et sa base de loisirs..

Groléjac: le parcours du marais
Le Marais est une zone humide remarquable située en amont du plan d'eau de Groléjac. C'est le plus grand marais calcaire du département de la Dordogne (surface de 25 hectares).

En 1994, le bas marais a été aménagé en plan d'eau de loisirs pour la pêche et la baignade. En contrepartie la commune s'est engagée à oeuvrer pour la préservation de la nature du haut marais. Cela a nécessité de gros travaux de gestion écologique: creusement de mares, débroussaillages, ...

Le Marais de Groléjac: aire d'information
Groléjac: les chenaux de la réserve naturelle
Reconnu d'intérêt régional, le marais de Groléjac est devenu, en 2002, l'une des 5 réserves naturelles régionales (RNR) d'Aquitaine.

Vous pouvez découvrir cet espace naturel de deux façons bien complémentaires:
- à pied: un sentier pédestre (caillebottis sur pilotis) traverse la réserve sur 1,2 km, en vous proposant des haltes avec banc et panneau d'information. Les personnes à mobilité réduite y ont accès en toute sécurité.
- en bateau: des barques (à louer à l'acceuil) vous permettent d'emprunter les chenaux du marais sur 1,2 kms.

Considérés jusqu'alors comme des zones insalubres qu'il fallait drainer, les marais démontrent aujourd'hui leur importance vitale pour l'environnement. Ce sont en fait :
Réserve naturelle de Groléjac: préservation de la bio diversité
    - des pièges pour le dioxyde de carbone, réduisant ainsi l'effet de serre
    - des éponges retenant l'eau l'hiver et la restituant durant l'été
    - des stations d'épuration presque totale de l'eau (filtration de plus de 90% des bactéries, des phosphates et des nitrates)
    - des réservoirs de biodiversité (préservation d'espèces végétales menacées, reproduction de la faune (à Groléjac: poules d'eau, bécassines, sarcelles, canards col vert, ragondins, ...) 
Le terrain tourbeux du marais de Groléjac est notamment propice à la fougère des marais, au trèfle d'eau, aux orchidées sauvages, à la sphaigne (mousse) des marais, ...

Côté arbustes, l'aulne glutineux et le saule roux règnent ici en maîtres